LE CABINET

CONTACT

HORAIRES

© 2019 par Alexandre Zmirou Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • LinkedIn - White Circle
  • Alexandre Zmirou

La prise en charge des sportifs en ostéopathie

Mis à jour : 24 oct 2019

Lors d’une pratique sportive, le corps humain est l’outil servant à réaliser la performance. On parle souvent de l’ostéopathe intervenant dans le cadre du sport de haut niveau. Cela s’applique aussi à tous les pratiquants, et ce quels que soit leurs aptitudes.




Analyse de l’ostéopathe sur l’apparition de la douleur


Lorsque vous pratiquez une activité sportive, vous le faites dans un milieu précis (sur du bitume, dans l’eau, sur des chemins, suspendu, etc…), avec du matériel spécifique (une raquette, un banc de musculation, un vélo, etc…) et avec un objectif ciblé qui est celui de réaliser un geste coordonné, précis et efficace. Ce sont autant de contraintes que vous imposez à votre corps et il faudra qu’il soit en mesure d’y répondre.


Un exemple d’adaptation assez parlant est l’adaptation musculaire.


Lorsque vous faites une activité physique que vous n’avez pas l’habitude de pratiquer, le lendemain vous avez des courbatures, alors que la sollicitation n’est pas nécessairement exceptionnelle. Les mouvements réalisés sortent de vos habitudes et demande donc une adaptation. Très rapidement, vous n’aurez plus de problème à réaliser ce geste et plus aucunes douleurs ne seront présentes puisque vos muscles seront mieux coordonnés, et vous aurez déjà gagné en force. Voilà un exemple d’adaptation du corps qui a pu répondre à la contrainte qui lui était imposée, et qui est normale.

Si un sportif présente des restrictions de mobilité (auxquelles il n’a pas forcément porté attention) qui compensent certaines contraintes, que se passera-t-il ? Les restrictions de mobilité des différents tissus (articulaires, musculaires, ligamentaires…) entraîneront une altération dans la réalisation du geste et l’apparition de douleurs sur les membres concernés par la réalisation du geste ou à distance de ceux-ci. La plainte sera une contracture musculaire chronique, des douleurs articulaires, une raideur. Qui dit mauvais geste, dit aussi risques de blessures et indirectement baisse de la performance pour le sportif de haut niveau. C’est aussi vrai pour le sportif lambda qui pratique simplement pour son plaisir ou dans le cadre d’un programme de remise en forme.


En étudiant les mécanismes d’apparition de la douleur et l’exécution du geste pour lequel les douleurs apparaissent, le traitement ostéopathique permettra de retrouver une mobilité optimale, d’éviter l’apparition de douleur et donc une coupure, voire un arrêt prématuré dans votre programme ou votre saison sportive.


Quand le sportif est-il amené à consulter un ostéopathe ?


Des bilans peuvent être réalisés en fin de saison notamment en levant les restrictions de mobilité pouvant créer des douleurs, ou à toutes autres périodes de l’année suivant les besoins. Les plaintes là encore sont variables d’un sportif à l’autre, mais les plus communes seront :

- Traiter des douleurs d’anciennes blessures (fractures, entorses).

- Consulter après une chute ou un traumatisme important pour les sports de contacts, mais sans lésion osseuse, musculaires ou ligamentaires.

- Point de côté revenant fréquemment ou constamment à l’effort.

- Lombalgies, cervicalgies, dorsalgies.

- Céphalées d’effort.

- Difficulté à récupérer.


Ces plaintes peuvent venir du patient lui-même mais aussi être relevées par son coach qui a pu remarquer une difficulté de son athlète à effectuer certains gestes qui ne sont pourtant pas plus durs à réaliser physiquement que d’autres.

Dans certain cas le traitement ostéopathique n’est pas suffisant et nous orientons les patients vers d’autres professionnels tels que des coachs sportifs, podologues, médecins, ou autres suivant les besoins. On fait ici appel à la notion de prise en charge globale de l’individu, qui est un des principes fondateurs de l’ostéopathie.

De manière générale, si vous ressentez une gène ou douleur, n’hésitez pas à faire appel à un ostéopathe ou à en parler avec votre coach. Il aura sûrement dans son carnet d’adresse une personne vers qui vous orienter.