• Alexandre Zmirou

Un ostéopathe pendant ma grossesse ? Vos questions, mes réponses.



Pas de mais, pas de bémol, juste oui. Ce qui n’enlève rien au fait que la question de l'ostéopathie pendant la grossesse nécessite un éclairage particulier. Il est tout a fait naturel de vous poser un tas de questions sur le sujet : à quel moment consulter l'ostéopathe ? Comment trouver le bon ostéopathe ? Est-ce bien sans danger pour bébé ? 



L'ostéopathie chez la femme enceinte ?

L'ostéopathie est pleinement adaptée à la prise en charge de la femme enceinte ; en effectuant des mouvements doux sur les zones concernées, l’ostéopathe agit sur l’ensemble du corps de la femme enceinte, réharmonisant le tout afin d’améliorer la mobilité des structures, la circulation au niveau des organes.

La grossesse est très souvent une porte d’entrée vers l’ostéopathie. Beaucoup de maux et peu de solutions vous sont proposées durant cette période, l’ostéopathie se révèle salvatrice pour soulager les inévitables tracas que subit votre corps.


Les futures mamans consultent en général à partir du quatrième mois de grossesse, lorsque l’utérus devient plus volumineux et que les ligaments commencent à tirailler. Une consultation lors des septième ou huitième mois peut aussi permettre d’aider le bébé à se mettre dans l’axe et préparer la maman à un accouchement plus serein. Sachez qu’une seule séance peut parfois suffire à vous soulager. En fonction de vos symptômes, l’ostéopathe vous dira s’il est préférable de revenir le voir ou pas. Attention, une séance d’ostéopathie ne remplace en aucun cas les cours de préparation à l’accouchement.


Pour quelles douleurs consulter ?


Si certaines parties de votre corps sont déjà sensibles au quotidien, elles devraient largement se rappeler à votre bon souvenir une fois enceinte.

La prise de poids, le changement soudain de posture, les changements hormonaux et physiologiques (comme l’afflux de sang et la modification de pression qui en résulte) vont mécaniquement apporter leur lot de réjouissance :



- Les douleurs ligamentaires : à partir du 6e mois particulièrement, les ligaments commencent à s’étendre, entraînant des douleurs plus ou moins intenses pouvant être handicapantes.

- Les lombalgies : vrai fléau de la grossesse, les douleurs irradient dans le bas du dos. Courante au quotidien, elles peuvent être augmentées par la grossesse.

- La sciatique : le nerf sciatique se coince et la douleur est aiguë, paralysante, irradiant du haut de la fesse jusqu'à la jambe.

- Les insomnies : douleurs, mauvaises positions, difficultés à respirer, blocage au niveau du diaphragme, anxiété…

- Les troubles de la circulation : enceinte, votre quantité de sang augmente, la tension également, entraînant entre autres des douleurs au niveau des jambes, de la rétention d’eau et donc des gonflements.

- Les reflux gastriques (RGO) : ils concernent 30% à 50% des grossesses, provoqué par l'augmentation de la pression dans l'abdomen liée à la présence du fœtus. Des facteurs hormonaux sont aussi à prendre en considération, ils ont une influence sur la qualité et la tonicité du sphincter.


Comment se déroule une séance ? Existe il des risques pour le bébé ?

La séance d’ostéopathie pendant la grossesse se déroule de la même manière qu’une séance classique : une anamnèse (nombreuses questions sur les antécédents cliniques, l’environnement, etc.), un bilan complet, des tests de mobilités statiques et dynamiques puis le traitement. Il est adapté en fonction du schéma lésionnel retrouvé et est accompagné de nombreux conseils pour que la patiente puisse conserver un schéma postural équilibré et limiter la récidive.

L’ostéopathe lors de la consultation agit toujours sans contrainte ni pression sur le bébé, l’objectif est très souvent de lui dégager un peu plus d’espace de liberté en redonnant de la mobilité aux structures voisines (bassin osseux, système digestif…).

Aucun risque pour lui, bien au contraire !


Y a-t-il des contre-indications à l’ostéopathie pendant la grossesse ?

En général, ce sont les gynécologues, les obstétriciens ou les sages-femmes qui suivent votre grossesse et vous préconiseront une séance d’ostéopathie. Vous pouvez néanmoins rencontrer un spécialiste en prenant directement rendez-vous, aucune prescription médicale n’est en effet nécessaire. Toutefois, assurez-vous que vous n’avez aucune contre-indication, comme un col trop ouvert, une hypertension… L’ostéopathe vous posera quoi qu’il arrive un certain nombre de questions avant de débuter la séance.





LE CABINET

CONTACT

HORAIRES

© 2019 par Alexandre Zmirou Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • LinkedIn - White Circle